İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

La libraire coquine

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

La libraire coquineIl venait de descendre du bus. Il se retrouvait à la plage sur un coup de téléphone qui l’avait fait se déplacer un peu en urgence. Un coup de téléphone d’une libraire qui l’appelait par rapport à des exemplaires de son livre déposés dans une librairie. Il s’imaginait qu’elle voulait faire un point sur les ventes de son ouvrage, peut-être lui demander des exemplaires en plus pour remplacer ceux qui s’étaient déjà vendus.Il pensa d’un coup à la libraire. Un joli brin de fille. Bien faite, un joli sourire, des yeux charmants.Il fit les derniers pas avant d’arriver à la librairie. Elle était là, toute seule, en train de regarder des registres, un stylo à la main qu’elle faisait tourner entre ses doigts. Elle était concentrée sur ce qu’elle était en train de faire.Il poussa la porte et entra, referma doucement derrière lui, comme pour ne pas la déranger. Il s’avança tranquillement et lui dit bonjour. Elle leva doucement la tête.”Bonjour. J’avais un peu de temps ce matin, et je souhaitais vous voir.”Elle passa de derrière le comptoir à devant l’auteur qui venait de se planter devant la caisse de la librairie.”Vous vouliez faire un point sur les ventes ?” demanda t-il.”Euh non, en fait la librairie est actuellement fermée, mais je voulais vous voir”, dit-elle d’une petite voix en baissant un peu la tête.”Je suppose qu’il y a une bonne raison à cela ?” interrogea t-il.”Oui, sans doute”, bredouilla t-elle, la tête toujours baissée. “En fait vous me plaisez, vous me plaisez beaucoup”, reprit-elle d’une traite en relevant la tête et en lui attrapant les mains.Il ne se démonta pas et garda ses mains dans celles de la jeune femme.”Vos mains sont douces et chaudes”, remarqua t-il à haute voix.”Elles vous inspirent ?” demanda la jeune femme en ouvrant grand les yeux et en souriant.Il fit un pas vers elle, laissant ses mains dans les siennes.”Oui, beaucoup, mais si je vous en dis davantage, vous risquez de me claquer”, se moqua t-il.Elle l’embrassa doucement sur la bouche, sans la langue, mais un bon moment.”Et si je fais ça ? ” demanda la femme.Il lâcha ses mains et lui attrapa la taille, la tirant d’un coup vers lui.”Vous ne savez pas embrasser, je vais vous montrer comment on fait”, s’exclama t-il dans un grand sourire.Il lui roula une pelle. Une vraie et bonne pelle, avec la langue entre ses lèvres, puis qui s’enroule autour de sa langue à elle.Il la pressait contre lui, il sentait sa poitrine excitée et chaude sous ses vêtements. Il termina son baiser en lui suçant le bout de la langue et en lui donnant quelques petits bisous dans le cou et derrière l’oreille.”Waow”, lâcha t’elle.Elle tressaillit, comme si un choc électrique venait de la parcourir de la bakırköy escort tête aux pieds.”Donc vous me faîtes déplacer parce que vous avez envie de me voir et vous m’empêchez de travailler au calme chez moi”, résuma t-il avec douceur. Elle baissa un peu les yeux. “Il va falloir que je vous punisse”, ajouta t-il en passant le bout des doigts sur la joue de la ravissante libraire.Elle se dirigea vers la porte, tourna la clé et le verrou, puis elle se retourna vers lui qui n’avait pas bougé.”Si je vous plais aussi, je suis toute à vous”, dit-elle en le prenant par le bras pour l’emmener dans la réserve.La pièce était assez petite, pleine d’étagères remplies de livres, de cartons. Il n’y avait pas de fenêtres. La pièce sentait une agréable odeur de papier sec un peu vieilli.”Tu me plais beaucoup, j’avoue, mais j’ai choisi de te punir et aujourd’hui, je ne te ferai rien, ce sera pour la prochaine fois.”Elle le regarda d’un air interrogateur.”Caresse-toi, montre-moi comment tu te fais jouir, et si tu sais me rendre fou, la prochaine fois, je te ferai l’amour”, expliqua t-il à la jeune femme.Il attrapa une chaise qui traînait et s’assit dessus. La jolie libraire, complètement habillée, glissait déjà une main dans son pantalon. Le bout de ses doigts disparaissait sous le tissu.Il l’imaginait en train de mouiller. Peut-être même mouillait-elle depuis le moment où elle l’avait appelé deux heures plus tôt, quand elle avait eue sa petite idée derrière la tête. Elle était debout, en train de se caresser. Elle se mordillait les lèvres et le regardait dans les yeux. Il bandait dans son pantalon en la regardant jouer avec sa petite chatte. Son autre main caressait ses seins, froissant le tissu de son chemisier.Elle laissa échapper un premier gémissement.Il se leva et déboutonna son pantalon à elle, le baissa un peu. Elle portait une jolie petite culotte en dentelle noire, transparente, déjà couverte de mouille. Elle doigtait sa belle petite minette dans son sous-vêtement. La culotte transparente par endroits laissait deviner qu’elle était rasée en bas. Elle jouait avec son petit clito en se doigtant, sans s’arrêter. Le tissu se soulevait et se baissait avec le mouvement de ses doigts. Elle gémissait au rythme du va et vient incessant de ses doigts, elle le regardait dans les yeux, comme pour l’inviter à se joindre à elle, essayant de le faire craquer. Elle voyait une bosse dans son pantalon alors qu’il s’était de nouveau assis en écartant un peu les jambes. Juste ce qu’il fallait pour qu’elle puisse voir à quel point elle lui faisait de l’effet.Elle fit les trois pas qui la séparaient de lui pour venir s’asseoir sur ses genoux. Trois pas sans beşiktaş escort décoller les pieds du sol, pour ne pas tomber à cause de son pantalon complètement baissé qu’elle portait encore.Elle se retrouvait sur ses genoux, à se trémousser un peu, à remuer des hanches. Elle sentait que sa petite culotte qu’elle portait encore débordait de mouille sur son pantalon fermé. Elle sentait une bosse au niveau de son entrejambe, elle était flattée de lui faire autant d’effet, elle était ravie. Elle aurait juste adoré qu’il la prenne au lieu de la laisser se caresser.”Je pourrais être à toi si tu le voulais”, lui dit-elle en se frottant le vagin un peu plus vite sur la bosse que formait son membre tendu. “Tu n’as pas envie de me pénétrer ? Tu pourrais me remplir avec ton sexe, je sens bien que tu adorerais ça”, continua t-elle en baissant un peu la voix.Elle prit sa main dans la sienne, et lui fit caresses le haut de sa cuisse nue. Elle sentait bien qu’elle le rendait fou, et elle adorait ça.Elle se leva doucement et se mit face à lui. Elle caressait la bosse avec ses doigts et sa paume, en décrivant de petits cercles dessus. Il avait levé doucement une main, qu’elle sentait délicatement lui effleurer la joue. Le bout de ses doigts se perdait dans ses beaux cheveux. Elle décala un peu sa tête et mit sa bouche face à ses doigts. Elle les lécha doucement du bout de la langue, puis prit deux doigts en bouche et les suça un long moment en le regardant dans les yeux. Elle massait toujours son sexe qui formait une belle bosse bien dure dans son pantalon, tout en se doigtant et en se caressant le clito avec son autre main.”Je pourrais prendre autre chose de toi dans ma bouche”, lui dit-elle d’une voix posée et un peu impatiente, comme si elle n’avait eu envie de rien d’autre à part le sucer.”Je ne comprends pas de quoi tu te plains, ma belle. De nous deux, c’est toi qui va jouir comme une adorable petite folle, après tout”, lui répondit-il dans un sourire. Il venait de donner une petite tape sur la main de la jeune femme, elle avait commencé à ouvrir son pantalon.Il lui demanda de baisser sa petite culotte, en lui demandant si elle aimait ça.”J’adore ça et tu le sais parfaitement”, répliqua t-elle, amusée, en baissant sa culotte et en se doigtant encore plus vite qu’avant.Elle était de nouveau debout devant lui, en train de fouiller avec deux doigts sa petite chatte qui se vidait de toute sa mouille. Elle imaginait son sexe à lui à la place de ses propres doigts. Son petit minou tout chaud et trempé se serrait sur ses doigts et clapotait de plaisir. Il la regardait en écartant les jambes juste ce qu’il fallait pour qu’elle voie la bosse qui déformait beylikdüzü escort son pantalon.La jeune femme gémissait de plus en plus fort, au rythme du va et vient de ses doigts dans son petit vagin tout excité. Elle fermait doucement les yeux par moments, et sa tête était secouée de légers hochements, partant délicatement sur le côté ou en arrière.”Finis-moi, fais-moi jouir ! Viens, s’il te plait”, lui lança t-elle entre deux gémissements.Il se leva de sa chaise et se plaça face à elle. Il passa les doigts sur sa chatte, sentit qu’elle retirait les siens, couverts de mouille, pour lui laisser la place.”Oh la la”, s’exclama t’elle en sentant qu’il introduisait trois de ses doigts joints dans sa belle petite chatte.”Je ne t’ai pas fait mal, ma belle ?””Non, pas de mal, que du bien. Trois de tes doigts pour me faire jouir c’est vraiment très agréable”, Répondit-elle en râlant, tant son plaisir était fort. Sa respiration était rapide et profonde, comme celle de n’importe quelle femme à l’orée d’un merveilleux orgasme.Elle ne mit pas longtemps à venir sur ses doigts. Le bas de son corps était parcouru de spasmes telllement elle avait joui fort.”Tu as aimé ?” lui demanda t-elle.”C’est plutôt à moi de te poser la question, mais je sais que tu as adoré, je n’ai même pas besoin de te demander”, lui répondit-il. Il ajouta en passant le bout des doigts dans le décolleté de son chemisier qu’elle avait une magnifique poitrine et que la prochaine fois, il ne manquerait pas de donner énormément de plaisir à ses beaux seins. Il était encore en train de la doigter alors qu’elle avait joui fort. Il ralentissait le rythme et la profondeur de ses va et vient pour ne pas retirer ses doigts d’un coup, pour lui donner encore du plaisir.”Je ne vais pas t’abandonner avant de t’avoir goutée, ma belle.”Il retira les doigts de sa minette trempée de mouille et il suça deux de ses doigts en la regardant dans les yeux.”Tu es vraiment délicieuse”, lui murmura t-il avant de lui donner un petit baiser juste au-dessus de la bouche.”Et donc maintenant, tu vas partir… Tu es sûr que tu ne veux pas rester ?” lui demanda la jeune femme en lui prenant les mains, comme pour le retenir, l’empêcher de partir.”Je t’ai dit qu’on fera l’amour la prochaine fois, et comme je tiens mes promesses, on se reverra bientôt.”Il l’embrassa sur la bouche en collant son torse contre sa poitrine. Il lui caressa un peu les hanches. Elle n’avait pas encore remonté sa culotte et son pantalon, ils étaient toujours dans la réserve sans fenêtre, baignée de la lumière vive d’un néon.Il venait de sortir de la librairie. Il l’imaginait encore mouillée, en repensant aux baisers qu’ils avaient échangé avant qu’il ne la laisse. Avant de prendre le bus pour rentrer chez lui, il lui envoya un petit message. “J’ai adoré, tu me fais vraiment beaucoup d’effet.” Il ajouta quelques smileys qui faisaient un bisou, et monta dans le bus en attendant avec impatience la réponse à son message. La libraire coquine par Florent14

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort atasehir escort gaziantep escort aydınlı escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort izmir escort bayan izmir escort izmir escort gaziantep escort ensest hikayeler bahçeşehir escort izmir escort erotik film izle maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort şişli escort şişli escort şişli escort şişli escort şişli escort marmaris escort fethiye escort trabzon escort kayseri escort tuzla escort kocaeli escort kocaeli escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis webmaster forum