İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Mûres76/Cécile,75ans,6:je veux le sentir en moi

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Mûres76/Cécile,75ans,6:je veux le sentir en moisur les conseils de sa nouvelle amie Josiane, la tenancière d’un sex-shop, Cécile ne se masturbait plus maintenant qu’avec un gode vibrant.Le doigt autour du clitoris, dont elle se contentait auparavant, ce n’était plus qu’un hors-d’oeuvre, avant l’introduction vigoureuse d’un gode rose pétant, qui vibrait de six manières différentes.C’était fini, les petites branlettes de vieille collégienne, les petits mouvements nerveux sur le bouton pour se faire jouir avant de dormir. Fini les jouissances sans objet, par habitude, par détente.Maintenant, il lui fallait ses deux jouissances par jour: une première fois le matin, après que son jeune logeur fût parti (elle s’installait sur sa chaise à bascule, et au lieu de tricoter ou lire le journal, relevait sa jupe et s’enfonçait la bite en plastique dans un bruit assourdi de gros bourdon), et une seconde, le soir avant qu’il revienne.En se faisant jouir, elle ne pensait qu’à une chose: le jeune Aurélien, mince et brun, sa grosse queue bien arquée contre son ventre plat…ses expressions évaporées lorsqu’il avait déchargé dans les poupées…elle aurait voulu la sentir en elle, cette belle queue, et surtout presser le corps frais et tonique du garçon, peau contre peau, de tout son long, sur elle…elle, toute nue, offerte comme une épouse…le torse d’Aurélien contre ses seins mous, ses mains qui caresseraient sa chair douce mais flottante, et finalement l’éperon qui fouillerait ses chairs les plus secrètes…. …la grand-mère à lunettes, au cheveux gris, aux seins tombants, aux poils de vulve un peu débraillés, à la fois longs et peu fournis, les jambes fluettes, ouvertes, souhaitant la bienvenue à la jeune bite…elle n’avait pas confiance en elle. Certes, il existait des histoires de jeunes hommes de vingt ans sortant avec des femmes mûres, des quadragénaires….mais pas avec quelqu’un comme Cécile, du haut de ses 75 ans…si peu délurée, si grise dans ses habits, si peu provocante.Sa nouvelle amie Josiane l’encourageait comme elle le pouvait. Josiane, l’antipode de Cécile…une femme affirmée, vigoureuse, autoritaire, la bouche épaisse vulgairement maquillée, bien en chair, la voix rauque d’une fumeuse, une allure de maquerelle.-Tu dois changer ton habillement, et te maquiller. Tu vas l’avoir entre les cuisses, ton petit minet, c’est moi qui te le dis…mais sois plus entreprenante, sans le brusquer. Ce n’est qu’une question de temps.Josiane avait continué de prêter des poupées sexuelles à son amie.Cécile se demandait combien de temps le garçon voudrait planter sa queue dans ces amantes de latex, certes bien conçues, mais sans réaction. Ne serait-il pas horrifié, si au lieu de la jolie poupée, c’était sa vieille logeuse, tremblante de vice, qui l’invitait à monter sur elle, comme une sorcière qui veut donner à manger à sa chatte pelée?Pour l’heure, elle guettait le moment où le garçon ressentirait une forte pulsion, qui lui donnerait envie de foutre la nouvelle poupée, illegal bahis une jolie petite mariée, sortie d’un conte vicieux.-J’aurai un peu de retard pour le déjeuner, je dois encore chercher un livre à l’université…j’aurai une bonne demi-heure de retard. J’espère que cela ne te dérange pas.Cécile ne se fit aucun souci. Ce qu’elle ignorait, c’est que le livre en question, Aurélien l’avait repéré dans une petite annonce qui disait: brune,25 ans, gros seins, rapport complet, fellation…x francs, rue x, 3ème étage, demandez Pamela.C’était cher pour un étudiant, mais il avait les nerfs en bouillie depuis sa brouille avec sa copine Valérie. Ce n’était pas raisonnable, mais il avait envie d’une pute. Une pute avec des gros seins.-tu viens de quel pays, Brésil? dit-il à la fille pendant qu’ils se déshabillaient dans la pénombre d’un chambre aux rideaux tirés, occupée presque exclusivement d’un lit, d’une chaise et d’une petite table.C’était pour meubler, pour combler la minute pendant laquelle il se déshabillait, et le moment où la fille s’agenouillerait sur le lit pour le sucer.-non, Venezuela…dit la fille en libérant ses gros nichons.C’était un simulacre d’amitié. Mais chacun savait que la phrase ne continuerait pas en conversation. Il n’y aurait pas de suite du genre: -Ah bon, c’est un pays qui m’intéresse. On pourrait en discuter sur une terrasse. D’ailleurs, tu serais libre pour un cinéma? Chacun savait qu’après quelques mouvements de tête au-dessus de la verge plastifiée d’une capote (les coups de langue sur les couilles n’étant pas offerts dans le tarif de base), le rapport des deux jeunes gens qui d’ailleurs ne parlaient pas la même langue consisterait en un simple coulissant de la tige raidie dans la fente rasée de la jeune fille déjà grassouillette. Une fois passé le moment de la découverte, et de l’introduction, il ne ressentit pas grand chose. Le vagin de la sud-américaine était distendu, et malgré quelques soupirs peu crédibles, elle attendait les yeux fermés qu’il veuille bien décharger.Son plus grand plaisir fut visuel, celui de se voir dans la glace, rebondissant sur cette grosse pouliche dont il n’aurait jamais croisé le chemin, et encore moins pénétré le sexe, sans le cadre du sexe tarifé.Comme il avait beaucoup d’énergie à perdre, et du chagrin à évacuer à cause de cette garce de Valérie, il ne tarda pas à pleurer des larmes de sperme dans le con de la jeune putain. Une fois dans la rue, il se sentit simplement un peu plus fatigué, avec l’impression que seul son porte-monnaie avait été réellement soulagé, ce qui le rendait furieux contre lui-même.De retour chez sa vieille logeuse, un bon repas l’attendait.bien entendu, il n’avait pas envie de jouir dans la nouvelle poupée. Par contre, la nouvelle amie de Cécile aiguisait sa curiosité.-Mais enfin, c’est complètement dément, cette histoire de bordel avec des poupées. Elle n’est pas un peu dingo, ta copine?-Pas du tout, c’est une femme d’affaire. Mais elle aimerait fermer son sex-shop, et gagner illegal bahis siteleri de l’argent autrement. Elle possède tout l’immeuble, pas seulement le sex-shop, mais les deux étages du dessus. Il faut innover, c’est ce qu’elle me dit. Avec un grand choix de poupées, elle pense qu’elle pourrait attirer beaucoup de clients, qui pourrait baiser pour trois fois rien. Evidemment, ce ne sont pas des vraies filles, mais…ça t’a plu, quand-même! Quand tu as retourné Florence, j’ai bien vu que tu avais l’impression de faire l’amour à une vraie fille.-La sensation était forte, mais c’est parce que tu étais là, qui regardais…Cécile avança une main ridée sur celle du garçon dans une rapide caresse, de peur d’être repoussée.-Justement, Josiane voudrait attirer des dames mûres, même très mûres comme moi…qui paieraient pour que les gamins leurs fassent du bien…D’abord ils viendraient pour les poupées, ensuite, ils feraient connaissance avec les dames, il y aurait un bar…enfin, tu vois!-Eh mais, c’est…pas banal, ce truc! Des vieilles dames qui vont au bordel, comme clientes….Mais tu crois qu’il y en aurait suffisamment?-D’après elle, il faut faire sauter un sacré verrou culturel. En fait, ces dames aimeraient bien avoir du sexe malgré leur âge, et les petits jeunes seraient ouverts à leur faire l’amour. Simplement, les deux espèces n’ont pas l’habitude de s’aborder, chacun imagine que l’autre n’est pas intéressé. Il faudrait, toujours d’après elle, commencer avec quelques dames, faire fonctionner le bouche à oreille, sélectionner les jeunes évidemment. -Des jeunes comme moi?Cécile se mit à rire.-Tu te vois te mettre à l’ouvrage sur une vieille dame? -Non, non…je disais ça machinalement.-Eh bien, se dit Cécile, ce n’est pas gagné…Aurélien quitta la table. Cécile avait gardé la nouvelle poupée dans une armoire. Ce n’était pas le moment de la montrer.-Quand tu auras envie que je te présente ta petite mariée, tu me le diras. Elle n’est pas exigente. Elle est d’accord pour réduire la nuit de noce à un quart d’heure en plein jour, même sur la table…Le lendemain, après le repas, Aurélien se sentait dispos. Cécile n’avait pas lésiné sur le vin. Il devait partir dans un heure.-Alors, je dois la renvoyer chez elle, la petite mariée? Elle n’aura pas droit à la visite du prince charmant?-Montre-la moi, dit Aurélien, passablement aviné, tout en finissant sa part de dessert.Cécile ouvrit l’armoire, et posa la petite mariée sur la table.Aurélien sourit. On aurait dit un jouet d’enfant. Mais paradoxalement, l’idée de piner cette princesse excitait une région bien cachée de son subconscient.-Elle est toute petite!-Et tu vois cette fente? dit Cécile en relevant la robe de la petite, comme une marchande de foire qui vante les vertus d’un article.-Oui, mais…ça me gêne comme ça…je ne peux pas, tout d’un coup….-Je te laisse, je ne veux pas te gêner. Je vais dans la chambre à côté…je comprends bien.-Non, ce n’est pas la peine…-Mais si…prends ton temps…Avant canlı bahis siteleri qu’il n’ait pu protester, Cécile avait quitté la pièce. -tu peux m’appeler, si tu as envie que je vienne…quand tu seras prêt…enfin, si cela t’excite. tu sais que j’aime bien…dit-elle de loin.Aurélien, seul face à la poupée assise sur la table de la salle à manger, resta un instant immobile, comme stupéfié par la bizarrerie vicieuse de la situation, un peu assommé par le vin.Debout, il descendit sa braguette, et masturba sa queue encore molle.Il devint dur assez rapidement, simplement parce qu’il avait les couilles pleines, et parce que sa grosse queue, qui semblait menacer la blancheur de la petite mariée, lui paraissait obscène, donc excitante.Il dirigea son gland vers la petite vulve, qui l’avala. Dès qu’il fut engagé dans l’étroite élasticité du canal , il ne voulut plus en sortir.Il appela Cécile. ravie, elle accourut, découvrant le garçon, debout contre la table, copulant entre les jambes écartées de la petite mariée qui levait des yeux étonnés au plafond.-Ah, c’est beau…ah, ça me plaît. Tu me fais plaisir.Cécile passa une main sous sa robe, et debout près d’Aurélien, commença à se branler.Celui-ci devait bien s’avouer que le fait de s’exhiber devant la vieille dame augmentait son plaisir. Il était également excité en voyant ce qu’elle faisait sous sa robe.Elle s’enhardit, s’approcha, et lui murmura à l’oreille, avec une haleine chaude:-tu permets…tout de même, si j’ose…Et sa vieille main se glissa sur les fesses du garçon, chercha les couilles, qu’elles caressa doucement.Aurélien ne put s’empêcher de se dire:-qu’est-ce que ça m’excite qu’une vieille me touche les burnes pendant que je baise!Sa semence ne tarda pas à monter.-Ah, je sens qu’elles deviennent toutes dures, quand ça monte…haleta Cécile, qui continuait ses effleurements.Au moment où il éjaculait, elle approcha ses lèvres de la bouche du garçon, elle sortit sa langue…Aurélien tourna la tête, c’était un consentement…sa bouche s’ouvrit également, il accueillait la langue fouineuse de Cécile. Ce contact l’enivrait. Les yeux fermés, il sortit sa langue, heureux de cette humide transgression….le baiser fourré, obscène et délicieux, d’un garçon de 18 ans et d’une dame de 75 ans.Cécile était heureuse. Un cap avait été franchi. Il avait juté tout son foutre, mais il continuait de jouir de ce baiser contre-nature, sa langue dansait encore dans la bouche de la vieille dame. C’était simplement bon.Ce baiser dura longtemps. Puis les langues se calmèrent. Un dernier bisou plus sec sur les lèvres en guise de conclusion.Ils restèrent silencieux. Debout devant le lavabo de la salle de bain, il se savonna la queue. Il entendit un vrombissement suspect. C’était la vieille dame , couchée sur son lit, qui se finissait avec le gode, et sans retenir ses gémissements.Aurélien en fut excité. Elle vient de jouir, elle aussi…Comme elle aime le sexe! Comme j’ai bien joui!Pour ne rien gâcher, elle dit tout bas à Aurélien: je vais faire une petite sieste.Elle ne l’invita pas à le rejoindre. Il venait de jouir, et n’aurait sûrement pas envie de se blottir contre elle.De son côté, il s’étendit sur son lit. L’appartement était silencieux. Il s’endormit.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

izmir escort maltepe escort ankara escort pendik escort diyarbakır escort rize escort urfa escort yalova escort antep escort hatay escort haymana escort ağrı escort giresun escort batman escort sakarya escort sakarya escort porno izle canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort webmaster forum adapazarı travesti aydın escort porno izle