İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Un don particulier (1)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Un don particulier (1)Bonjour à tous. Voici ma première histoire, qui se déroulera sur plusieurs chapitres. J’espère qu’elle vous plaira. J’attends vos retours dans les commentaires.CHAPITRE 0 : LE CONTEXTETout d’abord, laissez-moi vous décrire le contexte général.Je m’appelle Fabien, j’ai 27 ans. Cadre dans une PME bien lancée, je gagne confortablement ma vie sans pour autant être plein aux as. J’essaye de faire du sport et de m’entretenir. Je fais 1,85 m, 78 kg, et au niveau intime, je suis très bien équipé, mais pas non plus de quoi faire carrière dans le porno. Donc dans l’ensemble, c’est ça, je suis dans la moyenne haute, mais il n’y a rien qui fasse de moi quelqu’un d’extraordinaire, à l’exception de mon don. Un don bien particulier que vous découvrirez tout au long de ce récit.Je suis marié depuis 2 ans à Mathilde. Assez grande, très jolie. Pas énormément de formes, mais un visage à damner un saint, et surtout des yeux… Mais des yeux… Le bleu d’un lagon tropical qui vient faire ressortir la blondeur de ses longs cheveux. Pour reprendre la célèbre musique, “on pourrait s’y noyer”. Mathilde ne travaille pas, malgré sa licence en sciences économiques, car mon salaire suffit largement à satisfaire nos besoins, et elle en profite pour entretenir notre maison et s’occuper d’elle. Je profite qu’on soit sur elle pour préciser que je l’aime intensément, et ce même si ça ne se devine pas forcément à la lecture des premières lignes de l’histoire.En parlant d’elle, nous n’allons pas nous appesantir plus sur les présentations. Vous savez ce qu’il y a à savoir. Place au récit !********* ********* *********CHAPITRE 1 : UNE JOURNÉE ORDINAIRE19h58.Après une longue et fatigante journée, je franchis enfin le seuil de ma maison. Le matin, j’étais parti à 6h, et je n’ai pas chômé entre temps.- Bonjour mon Chéri, me lance depuis la cuisine ma femme, de sa petite voie timide.- Bonjour mon cœur.Alors que je retire mon manteau et mes chaussures, je la voie sortir de là où elle se trouve et s’approcher de moi. Comme chaque soir, elle est vêtue très sexy. Mini-jupe, chemisier avec décolleté très profond, je devine qu’elle n’a pas de soutif. En plus, son maquillage est nickel et je sens l’odeur de son parfum s’approcher en même temps qu’elle. Et dire que quand je l’ai connue, elle était toute sage et prude. Je l’ai quand même bien dévergondée. Elle me saute au cou et m’embrasse avec passion.- Tu as l’air encore bien cassé aujourd’hui, me souffle-t-elle entre deux coups de langue dans ma bouche.- Oui, comme chaque jour, laissé-je tomber.- Viens, illegal bahis met-toi sur le canapé, je vais te faire un petit massage.Je ne me fais pas prier, je souris et lui obéi. Elle déboutonne ma chemise et me fais me coucher sur le cuir froid du canapé. Elle part chercher l’huile de massage dans la commode et revient avec. Pendant que je m’installe confortablement, elle retrousse ses manches et ouvre le récipient de l’huile. Les effluves de fruits exotiques et de sucre trouvent aisément le chemin de mes narines. Car oui, nos huiles sont très sucrées car elles sont comestibles.J’entends Mathilde en mettre une bonne quantité dans ses mains, les frotter et commencer à me caresser le dos. C’est devenu une sorte de rituel, de sorte qu’elle est devenue une experte en matière de massage et sait très vite repérer les points sensibles et les soulager. Je profite ainsi de ses caresses pendant pas moins d’une demi-heure chaque jour.20h47Ce soir, j’ai un peu plus profité que d’habitude avant qu’elle ne passe à l’étape suivante, qui consiste à rajouter sa langue à ses deux mains pour me masser le dos. J’adore sentir sa langue sur mon corps. Elle se délecte de ma peau des de l’huile sucrée, et moi je me délecte de dette excitation montante que j’affectionne particulièrement. Et comme chaque jour, elle continue comme ça un long moment, le temps de lécher chaque parcelle de mon corps qu’elle a massé auparavant. Sans mains descendent plus bas, sur mes fesses, et sa langue ne tarde pas à suivre. Tout cela me donne terriblement envie de passer à la suite.21h23- Suce-moi.Sans répondre, mais en souriant, elle se redresse. Je me retourne, passe en position assise, et la regarde faire. Elle déboutonne un peu plus son chemisier (elle sait que j’adore la vue), puis vient se placer à genoux devant moi. Elle défait ma ceinture, tire ma braguette vers le bas, puis me retire mon pantalon, dévoilant ainsi ma verge en érection. Elle sourit de plus belle. Elle aime ça.Sans attendre plus, elle la saisit à la base et commence à la lécher sur toute sa longueur. Elle la masturbe un peu, la lèche, lèche mes boules, retourne sur mon sexe, puis finit enfin par le mettre en bouche. Et elle la suce à merveille. Chaque soir, ses fellations sont un vrai bonheur. Ses va-et-vient réguliers ne font que grossir mon engin, augmentant les bruits qu’elle fait et le plaisir qu’elle prend à faire ça. Cela continue un bon moment jusqu’à ce qu’enfin, je ne puisse plus tenir. Et comme d’habitude, elle le sent venir. Elle se retire un moment, prend mon sexe à pleine main et me illegal bahis siteleri masturbe énergiquement. Puis, au bout de quelques secondes, le replonge au fond de sa gorge afin que j’y déverse mon foutre.21h50Mathilde a avalé la totalité de ma semence. Elle me sourit puis se lève.- Je vais lancer la cuisson de la viande. Il y en a pour une petite demi-heure.- Parfait, réponds-je. Je vais en profiter pour voir deux-trois trucs sur mon PC.Alors qu’elle disparaît dans la cuisine, je range mes affaires et file à mon bureau, sans même prendre le temps de me rhabiller. J’allume mon ordinateur et lance Internet. J’ai vais sur les quelques sites que j’ai l’habitude de consulter quotidiennement : mes mails, des sites d’immobilier pour voir si je peux investir, mes relevés bancaires…- C’est lancé, me lance joyeusement Mathilde depuis la porte du bureau.- Parfait. Tu vaux faire quelque chose en attendant ?- Je n’ai rien à faire. Mais toi, tu as tes sites, c’est ça ?- Oui. Mais tu peux toujours me sucer pendant que je regarde, si tu veux.Elle me sourit et me dit :- Tu n’aimes pas ça, toi, hein ?- Tu me connais, lui dis-je en souriant à mon tour.Et sans un mot de plus, elle vint se mettre à quatre pattes sous le bureau pour s’occuper de moi pendant que je consulte Internet. Sa fellation est encore une fois superbe, et elle a ce don pour la faire durer.Quand j’achève de regarder mes sites quotidiens, je bascule sur un site porno afin de profiter de sa langue avec une vue très stimulante. Je son qui sort des enceintes excite Mathilde au plus haut point, et elle met d’autant plus de passion et d’énergie pour me faire une pipe digne de ce nom. Et elle y arrive à merveille. Après quelques minutes de vidéo, j’éjacule encore au fond de sa gorge et la laisse se régaler de mon jus.22h21Après avoir rigolé ensemble de la situation (qui nous amuse chaque soir autant), nous prenons la direction de la salle à manger. La fellation a duré juste le temps qu’il fallait pour que la cuisson de la viande soit parfaite. Je me mets à table pendant que Mathilde ramène le plat. Je la laisse s’asseoir et fais le service. Le repas se passe très bien. Chacun de nous raconte à l’autre sa journée, ses anecdotes, ses soucis, ses fous rires… À la fin du plat, alors que j’allais me lever pour aller chercher des yaourts au frigo, Mathilde m’arrête :- Bouge pas, je t’ai fait un dessert.Et avant que j’ai eu le temps de lever un sourcil, elle se leva et partit dans la cuisine. Je la vois revenir avec un mini flan pâtissier, l’un de mes pêchers mignons. Elle le canlı bahis siteleri pose devant moi en souriant.- Il n’y en a pas pour toi ? lui demandé-je, surpris.- Un autre dessert m’attend. Profite bien de tes DEUX desserts.Elle me fait un clin d’œil et disparaît sous la table. J’étais aux anges. Son flan maison était excellent, et le deuxième dessert qu’elle était en train de me prodiguer était digne des prétendants. Evidemment, même en le savourant, le flan tint bien moins longtemps que le deuxième dessert. Elle me suça encore un bon moment avant d’avaler mon sperme.23h08Comme chaque fois, Mathilde ne prend pas de verre d’eau après la fellation. Il faut croire qu’elle aime le goût.Nous débarrassons ensemble la table et montons à l’étage, dans la chambre conjugale. Alors que je baille à m’en décrocher la mâchoire, je regarde l’heure et constate qu’il est déjà très tard. Mathilde comprend ce qu’il se passe et vient se blottir contre moi.- Pas ce soir, c’est ça ?- Désolé, mais je suis vanné, je ne pourrais pas le faire correctement.- Oui, je comprends. Demain, j’espère.- J’essayerai de rentrer plus tôt, c’est promis.Et je dis ça avec sincérité, car il est vrai qu’elle me fait énormément profiter et que ce qu’elle me fait me détend vachement, mais je ne l’honore pas assez.Je file sous la douche pendant qu’elle prépare la chambre. En sortant, alors que je m’apprêtais à prendre mon rasoir, j’entends des gémissements dans la chambre. Des gémissements que je ne reconnais pas. Discrètement, j’entre-ouvre la porte. Mathilde est nue sur le lit, une main sur son téléphone, l’autre sur son sexe. Elle se masturbe avec énergie et bientôt, son gémissement rejoint celui de la vidéo qu’elle regarde.Je retourne dans la salle de bain et finit ma toilette. Lorsque je rentre dans la pièce, je vois Mathilde qui a fini mais qui est encore essoufflée.- Ça va ?- Oui, je me suis fait un petit porno en t’attendant.Je souris.- Tu veux que je t’aide à t’endormir ?- C’est gentil, mais…- Pas de mais qui tienne !Alors que je venais de me coucher sur le dos, nu, elle vient au-dessus de moi, puis baisse la tête et entame sa quatrième pipe.23h49Alors que pour la quatrième fois de la soirée j’éjacule et je repends mon sperme dans sa bouche, j’ai avant de sombrer pour la nuit une dernière pensée que je partage avec Mathilde :- Tu penses pas que ça pourrait être bien qu’il y a une autre nana qui t’aide de temps en temps ?********* ********* *********Fin de mon premier chapitre. J’espère que ça vous a plu. Que ça soit le cas ou non, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je ne sais pas quand je pourrai écrire la suite, mais j’espère le faire très bientôt. J’essayerai de suive vos avis si vous en avez, mais sachez tout de même que j’ai déjà une idée assez clair de là où je veux aller.Bonne lecture à tous.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort pendik escort kartal escort ümraniye escort bostancı escort atasehir escort sakarya escort sakarya escort gaziantep escort aydınlı escort didim escort izmir escort bayan maltepe escort izmir escortlar ankara escort izmir escort izmir escort ensest hikayeler konyaaltı escort şişli escort maltepe escort ankara escort bayan maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort gaziantep escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort webmaster forum