İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Brève de sexe 012 Mère et fille com

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Brève de sexe 012 Mère et fille comBrève de sexe 012Mère et fille complicesJe n’ai jamais en ce qui concerne les femmes eu des critères physiques très arrêtés ou précis. Souvent je dit que mon type de femme c’est celle qui dit « oui », de même pour l’âge, j’ai eu des amies bien plus âgées que moi ou plus jeunes. Parfois il m’est arrivé de sortir avec des sœurs et une fois même avec mère et fille. C’est une expérience assez amusante et totalement due au hasard. J’avais rencontré Agnès chez des amis de débauche, mais quand j’ai rencontré cette femme qui approchait la cinquantaine ce n’était pas du tout dans le cadre de parties fines. C’était une amie de mes amis c’est tout. Mais pour être honnête Agnès m’avait vraiment tapé dans l’œil et j’ai fait le forcing pour tenter de l’intéresser. Et elle a répondu assez facilement à mes attentes. Mes amis c’étaient rendu compte de la situation et s’en était amusé. Agnès avait donc cédé à mes avances et quelques jours plus tard, on était passé à l’acte. Avec bonheur car Agnès était d’une nature disons volcanique. Elle avait 48 ans, une rousse véritable, bien faite, assez fine pour son âge, une poitrine de rêve abondante mais ferme, une paire de fesses à la peau blanche et douce, une chatte cachée sous un buisson ardent plus que touffu. Au lit Agnès n’avait ni tabou, ni interdit elle se donnait à fond et très bruyamment. J’adorais nos sorties, car nombre de fois j’ai fait l’amour avec elle dans des toilettes publiques, dans un coin de jardin, même une porte cochère un soir de folie. Bref une amie qui me passait un coup de fil quand elle se sentait seule et que j’appelais quand j’étais seul ou que j’avais envie de changement. Ah oui, ceux qui me lisent le savent je pense, la fidélité n’est pas une de mes qualités. Enfin c’est un peu faux, je suis en fait fidèle en amour, j’aime sincèrement certes il m’est arrivé d’aimer véritablement deux femmes à la fois et c’est le cas en ce moment mais la situation est particulière.Mes sentiments sont profonds et sincères, mais en ce qui concerne le sexe là je ne suis pas fidèle. J’ai toujours été honnête envers celles qui bahis firmaları partagent ma vie. Elle ne doivent pas s’attendre à ce que je sois fidèle au sens sexuel du terme. J’aime la nouveauté, j’aime les aventures d’un soir. J’adore faire l’amour avec une femme et me rendre compte une fois qu’on c’est quitté que je ne connais même pas son prénom. Ma vie est pleine de ces ombres, j’y pense sans regrets, sans aucun doute on ne ce serait pas entendu, on aurait pas pu partager un bout de vie. Mais on partageait une éteinte un moment de plaisir on c’était fait du bien et hop oubliée.J’avais rencontré Agnès oh depuis quelques mois quand je fis la connaissance d’une fille très agréable et surtout qui avait le don de me donner un trique d’enfer. On c’est rencontré dans une boite. Je lui ai payé un verre, on a parlé, dansé on a rit, pas mal déconner et ça c’est terminé au lit. Charlène était un petit bout de femme volubile, très vive, totalement décomplexée et un peu follette au fond. Son but c’était de s’éclater normal à 20 ans. Elle terminait ses études de psycho ce qui nous valu des heures de discussion car je suis très hermétique à cette « science ». Ce soir là on était chez Charlène, elle avait un joli petit appartement pas très loin de la fac. On buvait un verre et on fumais une cigarette après avoir fait l’amour. Charlène était châtain, de long cheveux jusqu’aux épaules, une petite frimousse espiègle, avec de très jolis yeux verts. Ses petits seins étaient comme des obus, pointus et fermes. Un ventre plat et une petite chatte rebondie et épilée. Elle aimait faire l’amour, était assez docile également, elle prenait rarement d’initiative mais adorait que je lui fasse faire des choses osées. Elle aimait particulièrement que je lui demande de me faire une feuille de rose. En clair qu’elle me lèche le cul (moins poétique tout de même).On était tranquillement installé sur son canapé nus tous les deux, Charlène appuyée contre moi la tête sur mes cuisses. On bavardait quand la porte de l’entrée donnant sur le salon s’ouvrit. Et entra une femme que je reconnu sur le champ!! Agnès!! Elle me reconnut kaçak iddaa au même instant.« Oh maman tu pourrais frapper quand même!! » dit Charlène.« C’était ouvert je ne pensais pas que tu étais occupée » dit Agnès « Surtout occupée avec quelqu’un que je connais bien!! » dit elle approchant de moi.Agnès me fit un baiser sans équivoque, devant Charlène bouche bée. « A parce que… toi et lui… » dit Charlène.« Oui ma fille… tu m’a volé mon amant » dit Agnès en riant.« Et il est pas mal je trouve » dit Charlène.« Heu.. Vous n’avez pas l’impression que je suis absent des fois? » dis-je.Agnès c’était assise sur le canapé, Charlène c’était blottie contre moi. Je finis par éclater de rire et les filles aussi.. « C’est dingue!! mais comment c’est possible!! Donc Charlène tu est la fille d’Agnès. Hé bien je dois dire que les filles de cette famille sont à mon goût!!! Quelle surprise!!» dis-jeLa gêne qui s’était installée était maintenant dissipée. On riait bien de la mésaventure.« Bon personne ne m’offre à boire » dit Agnès« Si je met quelque chose et je te sers un verre » dis-je« Oh reste comme çà.. On t’a déjà vu toutes les deux.. »dit Agnès.« Oh oui c’est plus marrant comme çà » continua Charlène.La situation était quand même assez cocasse. Me retrouver avec la mère et la fille qui étaient toutes deux des amantes c’est quand même pas donné à tout le monde et cela n’est arrivé qu’une fois. Je ne me sent pas gêné, tout au plus surpris et amusé. D’ailleurs il n’y a rien de malsain ou d’interdit à avoir et la mère et la fille. Le plus sur réaliste c’était la discussion qui s’était engagée entre mes deux femmes. Elles étaient carrément en train de faire le comparatif de mes prouesses avec chacune d’elles. Prouesses est un bien grand mot, je n’ai jamais eu l’impression de réaliser des merveilles. Mais toutes les femmes que j’ai eu dans mon lit n’ont jamais été se plaindre. Certaines m’ont fait pas mal de compliments. Je n’en ai pas pour autant la grosse tête. J’aime faire l’amour, j’aime faire plaisir, j’aime que mes partenaires soient heureuses, oserais-je dire, je m’applique. En fait j’ai toujours kaçak bahis été persuadé que la différence que trouvent les femmes entre ma façon d’être et celle de la majorité des hommes c’est que j’ai toujours été attentif au plaisir de mes partenaires et assez souvent au détriment du mien là ou la plupart des mecs pensent à leur plaisir. C’est un constat, par un reproche.Agnès et Charlène se racontaient tout, devant moi. Je finis par réagir.« Hé les filles, ça ne vous gêne pas de parler de moi comme çà devant moi? » dis-je« Mais on ne dit que du bien de toi!! tu va pas te plaindre quand même » dit Agnès« Oui c’est vrai çà on dit que tu est un bon coup et tu râle!! » Renchérit Charlène. Trop sympa les filles elles ne se moquent pas mais c’est l’hilarité générale. Naturellement ça me fait également rire. Charlène et sa mère s’arrêtent de regardent d’un air complice. Agnès dit quelque chose à l’oreille de Charlène qui sourit largement et hoche la tête pour signifier son approbation.Et a cet instant j’ai du avoir vraiment l’air con… Mais franchement la mâchoire qui tombe au sol, la surprise totale.Agnès enlaçait Charlène et leur bouches se soudaient en un baiser qui n’avais rien de chaste. La mère et la fille se roulaient une pelle. Et avec beaucoup d’entrain. «Surpris? Mon chéri » me demanda Agnès. Devant mon air abruti et gouttant à sa juste mesure la farce qu’elle venait de me faire Charlène me dit goguenarde« Hé.. dit quelque chose.. N’ai pas honte.. Tu sais maman et moi on a déjà partagé quelques amants… et puis on c’est rendue compte que s’amuser toutes les deux c’était sympa.. Alors comme je t’avais trouvé pas mal du tout je me suis dit on va partager avec maman.. Ce que je ne savais pas c’est quelle te connaissait!! Mais comme çà c’est plus simple. » « Pourquoi plus simple? » demandais-jeAgnès était en train de se déshabiller et vint se coller à moi. « Bah maintenant tu va nous avoir toutes les deux.. en même temps. Ça te déplaît? » dit Charlène en me faisant un clin d’œil.Je passais donc une excellente soirée, qui fut renouvelée plusieurs fois d’ailleurs. En deux occasions même j’emmenais mes deux nanas dans des parties à plusieurs ( j’en reparlerais) ou je fis sensation arrivant au bras de la mère et de la fille. C’est incroyable ce que cette situation a pu faire fantasmer beaucoup de mes amis.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort pendik escort kartal escort ümraniye escort bostancı escort atasehir escort sakarya escort sakarya escort gaziantep escort aydınlı escort didim escort izmir escort bayan maltepe escort izmir escortlar ankara escort izmir escort izmir escort ensest hikayeler konyaaltı escort şişli escort maltepe escort ankara escort bayan maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort gaziantep escort canlı bahis canlı bahis canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort webmaster forum